Formation des femmes sur la transformation du soja en ses dérivées

Formation des femmes sur la transformation du soja en ses dérivées

Dans le souci d’améliorer les conditions de vie des populations rurales sur le plan nutritionnel et permettre aux femmes d’entreprendre des activités génératrices de revenu à base du soja,

la Mission des Volontaires Contre la Pauvreté (MVCP) avec l’appui financier de la coopération allemande via le programme Pro-CIV de la GIZ a organisé des séances de formation sur le transformation du soja à l’endroit des femmes issues de différentes coopératives agricoles.

 

1- Le défi à relever : Permettre aux femmes d’entreprendre des activités génératrices de revenu

2- Date début – Date fin : 15 avril 2019 – 31 mai 2019

3- Partenaire financier : GIZ / ProCIV

4- Zone d’intervention du Projet : zone de Tchamba dans la région Centrale .

5- Groupes cibles, Bénéficiaires du Projet : Femmes issues des villages selectionnés

6- Les Objectifs spécifiques :

  • Former 144 femmes issues de 36 villages de la préfecture de Tchamba sur les techniques harmonisées de la transformation de soja en lait, fromage beignets et farine pour la pâte et la bouillie ;
  • Améliorer l’alimentation en milieu rural dans les localités des 36 villages ;
  • Susciter un engouement des femmes rurales pour la création d’activités génératrices de revenus à partir du soja.

8- Description des services effectivement rendus par l’ONG MVCP dans la cadre du projet :

  • Sensibilisation, sur les avantages de la consommation du soja et le projet de formation ;
  • Identification des femmes à former, des lieux de formation, et mobilisation du matériel de travail et de la matière première;
  • Réunion préparatoire avec les formatrices,
  • Organisation des sessions de formation

9- Résultats obtenus :

Au total 144 femmes issues de 36 villages ont été formées au cours de neuf (09) sessions de formations organisées. Elles ont appris à transformer le soja en lait, beignets, fromage et farine pour la pâte et la bouillie. Plus loin encore certaines formatrices ont pu leur apprendre la transformation du soja en brochettes voire couscous.

9- Difficulté constatée :

Par rapport à l’assimilation de la formation, certaines participantes (analphabètes) n’arrivaient pas à retenir le temps indiqué aux différentes phases de préparation ce qui peut leur être un souci lors de l’application chez elles.

9- Impressions et Attentes :

Compte tenu de l’engouement et de l’intérêt que les femmes bénéficiaires ont porté à cette formation, cela a suscité la curiosité d’autres femmes voire des hommes. A la fin des sessions de formation, les femmes formées ont exprimé leur joie pour avoir acquis de nouvelles connaissances pouvant leur permettre désormais de transformer le soja pour leur propre consommation ou améliorer leurs anciennes pratiques de production du fromage et de pouvoir entreprendre de nouvelles activités génératrices de revenu à base de soja.